« Il y aura une heure de pleine fraternité, comme il y a une heure de plein midi. Marchons en avant, remorquons en arrière. La prospérité matérielle n’est pas la félicité morale, l’étourdissement n’est pas la guérison. Aidons, protégeons, secourons, avouons la faute publique et réparons-la. Toutes les fibres vivantes tressaillent ensemble et se confondent, les petits doivent être sacrés aux grands, et c’est du droit de tous les faibles que se compose le devoir de tous les forts.»

Actes et paroles, juin 1875, Victor Hugo

NOS SERVICES

 

 

LA DÉMARCHE COMPRÉHENSIVE. C’est la première démarche de l’apaisement du lien social.   

Enjeux :

  • Saisir l’état des lieux et l’état des liens d’une administration, d’une école, dans des transports publics, sur un territoire donné, une ville, un quartier ;
  • Faire émerger une compréhension du système humain que les acteurs forment au quotidien ;
  • Analyser les pratiques. Identifier les pratiques efficientes et défaillantes. Comprendre pourquoi et comment elles le sont et proposer de nouvelles pratiques.

Exemples :

  • Réaliser l’état des liens et l’état des lieux du paysage cultuel d’une ville ou d’un quartier ;
  • Identifier les changements induits par un une politique d’aménagement dans un quartier ;
  • Apprécier les relations au sein d’une entreprise (ou exemple santé).

Ressources :

  • Faire appel à des experts dans des domaines requis pour une étude sur l’urbanisme ;
  • Effectuer des entretiens ou des questionnaires ;
  • Comparer le national et le local, dans une approche « glocale ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA DÉMARCHE FORMATRICE. C’est la seconde démarche de l’apaisement du lien social.

Enjeux :

  • Prendre conscience de la complexité du monde au travers d’une transmission de clefs de lecture et de compréhension ;
  • Transformer des connaissances en compétences analytiques et réflexives et s’assurer que l’acquisition est accomplie ;
  • Comprendre le « choc des identités » afin de comprendre le « choc des ignorances ».

Exemples :

  • Réaliser une exposition avec des panneaux ;
  • Former des élus et des fonctionnaires à la laïcité.

Ressources :

  • Présenter des « cas typiques » concernant une thématique lors d’une formation ;
  • Faire appel à des acteurs afin de favoriser la transmission et l’acquisition des connaissances.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA DÉMARCHE CRÉATRICE. C’est la troisième démarche de l’apaisement du lien social.

Enjeux :

  • Une fois effectuée la mise en mots des imaginaires et les compétences acquises, accompagner les acteurs dans la concrétisation de leurs connaissances ;
  • Élaborer des outils ou des supports utiles aux activités des acteurs et adaptés à leurs actions ;
  • Pérenniser la concrétisation des savoirs et la mise en place des savoir-faire par la création d’une structure, d’une association, d’un lieu-ressource, d’une plateforme.

Exemples :

  • Mettre en place un lieu-ressource ;
  • Élaborer une charte ou un règlement intérieur ;
  • Fonder un conseil local.

Ressources :

  • Faire appel à un expert juridique lors de la création d’une association.